FCTM Esope

S1.16 - Intérêt de la digitalisation de la fonction soudage depuis le DMOS-P jusqu'au cahier de soudage et FMO

7 oct. 2021 | 15:30 - 16:00

Scénario

Description

Le soudage, procédé spécial par définition et hautement technique, est un acte essentiel dans la qualité d’un équipement sous pression ou d’une construction métallique. Par conséquent cette activité est l’objet d’un suivi parfois très lourd et peu optimisé : les données autour du soudage sont saisies de nombreuses fois, les domaines de validité sont mal exploités, les QMOS peuvent être redondantes, la traçabilité est difficile à assurer, la protection contre la fraude et la falsification est peu ou pas efficace. Dans ce contexte de besoin d’optimisation, de fiabilisation et d’efficacité la digitalisation apporte une solution opérationnelle adaptée tournée destinée à répondre aux attentes des fabricants. Ainsi il est possible de ne saisir qu’une seule fois les paramètres d’un soudage depuis la production d’un DMOS-P jusqu’au cahier de soudage et ses fiches de modes opératoires de soudage en passant par les QMOS correspondantes. Comment assurer la complète traçabilité permanente de l’acte de soudage ? Quel MOS pour quel équipement ? Quel soudeur pour quelle soudure ?. La présentation met en avant les avantages directs à digitaliser l’ensemble du process, comme le partage des données ou la gestion en temps réel des ressources, mais aussi les bénéfices indirects tels que la sécurisation des données contre la fraude ou la fiabilisation des réalisations.

Présentée par